Filtre UV, cela sert-il a quelque chose ?

3.1. La colorimétrie

Le premier test consiste à tester la colorimétrie. C’est un test qui me turlupinait car je soupçonnais certains de ses filtres de jaunir un peu la restitution trés neutre de mes Pentax limited. Un test trés simple permet en un clin d’oeil de comparer tous les filtres. Il suffit de prendre un feuille de papier bien blanche, de poser tous les filtres dessus et on regarde simplement le résultat au soleil de midi. Un trés vieux « truc » trés simple et peu onéreux, ne nécessitant pas de matériel de mesure particuliers. Et, le résultat ne se fit pas attendre. Deux Hoya (le Super HMC et le Pro1) ont une dominante marquée jaune. Le dernier Hoya (le UV(0) de base) ne possède pas de dominante colorée mais semble légèrement grisé. Comme une petite image vaut mieux qu’un long discours, voici:

Test de la feuille blanche

Je classerais donc les filtres de la manière suivante:

  1. Hama HTMC
  2. B+W F-Pro
  3. B+W F-Pro Slim
  4. Hoya UV(0) STD
  5. Hoya Super-HMC
  6. Hoya Super Pro1

La photo est parfois un peu trompeuse. Voici donc les commentaires personnels basés sur ce que j’ai réellement vu.

Le Hoya Super Pro1 est bon dernier avec sa dominante jaune trés marquée. Rien que pour cela, il n’est pas près de reprendre sa place comme filtre de protection permanent. Il me rappelle quels filtres russes « skylight » ou UV(0) bas de gamme que j’avais acheté, étudiant, il y a une vingtaine d’années … la même coloration marquée. Cela n’en fait pas pour autant un filtre jaune mais va donner un petit caractère « chaleureux » assurément intéressant pour du portrait, mais excessif pour un usage généraliste.

Le Hoya Super-HMC est assez similaire, toutefois la dominante jaune est moins forte.

Le B+W MRC F-Pro slim possède lui-aussi une dominante jaune mais celle-ci est trés, trés légère et ne devrait pas être réellement visible au quotidien.

Pour le Hoya UV(0) standard, il apparaît légèrement grisé, sans dominante colorée, mais la luminosité change légèrement et que se cache-t-il réellement derrière ce gris ? C’est difficile à dire et on verra plus loin si ce filtre provoque une trés légère sous-exposition, en pratique.

Reste le Hama HTMC-HR et le B+W MRC F-Pro non slim, Ce sont réellement les 2 modèles les plus neutres. Le B+W possède une trés trés légère dominante jaune mais elle est trés difficile à percevoir. Tout dépend de l’angle de vue et de la luminosité ambiante et il faut un support trés blanc et lumineux. A 7 heures du matin, par exemple, il est pratiquement impossible de distinguer les colorations des filtres. A 11 heures du matin, cela devient beaucoup plus évident. Le seul finalement qui semble parfaitement neutre est le Hama HTMC-HR. Il ne semble pas y avoir de transition entre le papier « nu » et le papier vu a travers ce filtre.

Pour résumer sur ce test de colorimétrie, il y a 2 bons élèves (Hama et B+W) et 1 mauvais élève (Hoya).

Au final, si l’on tient compte de la qualité de fabrication, l’ergonomie, le poids et la couleur, on obtient le résultat suivant, où aucun filtre en particuliers ne se détache vraiment:

Fabrication Ergonomie Poids Couleur filtre Total Fabrication
BW MRC F-Pro Slim *** * ** ** 8/12


perds 2 étoiles à cause du manque de filetage en facade. Le poids du « made in Germany » !

BW MRC F-Pro *** *** ** *** 11/12



Le poids du « made in Germany » !

Hoya UV(0) Std ** *** *** ** 10/12

coating un peu plus fragile que les autres



Hoya UV(0) Super-SMC *** *** *** * 10/12






Hama HTMC-HR ** ** ** *** 9/12

coating un peu plus fragile que les autres. Verre qui se raye plus facilement. perds 1 étoile à cause de la peinture noire brillante. (attention aux reflets!)


Hoya UV(0) Super Pro1 *** *** *** * 10/12




Ca commence à faire très jaune !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *