Filtre UV, cela sert-il a quelque chose ?

3.2. La colorimétrie, le flare et le piqué, en pratique

Ensuite, qu’en est-il du comportement au flare ? Est-ce variable en fonction de l’objectif et/ou de l’ouverture ? La flare est un effet direct et, je dirais exacerbé, de la diffraction lumineuse provoquée par une source lumineuse intense et excentrée. Mais bien avant d’observer les artéfacts du flare (franges lumineuses, taches, …), le contraste et le piqué auront tendance à diminuer.

Le multi-coating appliqué aux filtre UV est en principe censé lutter contre cet effet et donc améliorer le contraste et le piqué (malgré la légère diffraction provoquée par celui-ci). Mais le traitement multi-couches de la lentille frontale des objectifs modernes est déjà censé filtrer ces UV, rendant inutile, en théorie, l’usage d’un filtre UV (en tout cas pour sa fonction de filtrage des UV). On ne devrait donc en principe pas constater de différence positive à l’usage… Au mieux aucune différence (s’il n’y pas de dégradation) et au pire, une légère dégradation du piqué.

3.2.1 La colorimétrie des photos

Le jaune/gris des Hoya n’est pas suffisamment prononcé pour modifier le comportement de l’appareil. Et, dans la pratique, la coloration des filtres n’est pas suffisamment prononcée pour vraiment affecter les couleurs à l’exception du Hoya Super Pro1 et du Hoya Super-HMC. Le léger gris du Hoya UV(0) Standard n’a pratiquement aucun impact. Si l’on fait la moyenne des photos prises avec ce filtre, il semble même faire parti des plus lumineux. A contrario, Les 2 filtres qui semblent apporter un léger assombrissement sont le Hoya Super Pro1 et le B+W MRC F-Pro non slim. Mais leur capacité à faire ressentir les contrastes et les densités de couleur (voir paragraphe suivant) provoque certainement cette impression (un petit effet polarisant en quelque sorte !).

Voici au final comment je classerais le comportement des filtres vis-à-vis des couleurs:


Colorimétrie

15mm Ltd 35mm Ltd 50mm F1.4 à F11 Total Colorimétrie
BW MRC F-Pro Slim ** ** ** 6/9





BW MRC F-Pro *** *** *** 9/9





Hoya UV(0) Std ** *** *** 8/9





Hoya UV(0) Super-SMC * ** ** 5/9





Hama HTMC-HR *** *** ** 8/9





Hoya UV(0) Super Pro1 * ** *** 6/9





Toutes ces valeurs sont à « prendre avec des pincettes » car il s’agit d’évaluation au jugé. Je n’ai fait aucune mesure pour voir la densité de chaque couleur primaire et connaître la valeur précise de la couleur. Mais, comme je ne connais pas les codes couleurs et qu’il est impossible de dire si l’écart entre 2 couleurs, un écart chiffré ne représente à peu près rien pour moi. Le résultat des tests ci-dessus est donc basés sur mes critères personnels (et l’attention particulière à ne pas rajouter de chaleur excessive, qui est la tendance générale des filtres UV). Cela dit, l’écran de visualisation est parfaitement calibré. La tendance générale est à tirer vers les couleurs chaudes, exception faite du Hama HTMC-HR et du B+W MRC F-Pro qui auraient même parfois tendance à « refroidir légèrement ». Petite surprise, pour le B+W MRC Pro Slim qui, tout en paraissant nettement moins coloré (dans le jaune) que ses homologues de chez Hoya, n’arrive pas à fournir un résultat beaucoup plus neutre qu’eux. Dans l’ensemble toutefois, il n’y a rien de catastrophique et tous conviendront sans problème à un objectif d’usage « généraliste ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *