Pensées vagabondes… 12. Le patient impatient

Impatience et longueur de rage vaut mieux que force ni que temps.

Ou presque…


Un patient impatient passa chez le médecin.
La maladie, pas si encline à passer, prit son temps.
Et le patient pensait : pour n’être pas si en vrac, faut-il mourir et renaitre, pas si en tas ?
Tu vas rendre gorge, disait-il à la maladie, mais la maladie le laissa sans voix.
Brûlant de rage, il grimpa 42 degrés de colère. La maladie lui dit: au 43e, tu meurs.
Alors il patienta, impatiemment.

Guéri, l’impatient fit feu de toute sa hâte pour rattraper le temps perdu, ce temps qu’il aurait passé sans le perdre s’il avait écouté la voix qui lui disait:
« Prenons du temps ensemble, je t’apprendrai à en prendre pour toi. »

 

Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *