Pensées vagabondes… 64. Le journaliste

Le journaliste était arrivé tôt à la rédaction, comme il avait pris l’habitude de le faire depuis que le Rédacteur en Chef lui avait confié la responsabilité des rubriques « faits divers » et « actualités internationales ».

Mais ce jour-là, il restait perplexe devant la page blanche sur laquelle il devait écrire le script et le plan de « ses » reportages. Il ne trouvait rien à écrire car ses correspondants, d’habitude fidèles, réguliers et dévoués, n’avaient envoyé ce matin-là que de bonnes nouvelles : pas le moindre accident, aucun suicide ni crash. Mais comment défendre son audimat dans de telles conditions ?

Le journaliste prit son téléphone et organisa lui-même une vidéo conférence de toute l’équipe, sans passer par la secrétaire de rédaction car l’urgence de la situation primait toute procédure : il eût beau insister auprès des collaborateurs et marteler qu’un journal digne de ce nom nécessitait au moins trois cents litres de sang par soirée, seul un jeune stagiaire d’Europe Centrale put indiquer qu’un abattoir local venait d’être dénoncé par une vidéo dénonçant des traitement irrespectueux de la dignité gallinacienne. Mais le sang de poulet n’est pas du vrai sang et le journaliste se réveilla en sueur et en sursaut…

Il prit la douche fraîche qui d’habitude chasse les idées noires et les résidus de la nuit, s’habilla et alla jusqu’au coin cuisine, encore hanté par les souvenirs de ce rêve tenace. N’y tenant plus, il démarra la tablette reliée aux ordinateurs de la rédaction et prit connaissance des dépêches : un étudiant américain avait vidé trois chargeurs de M-16 dans son université avant d’être abattu par la police, on ignorait encore le bilan précis du dernier tremblement de terre en Asie centrale et la guerre en orient suivait son cours habituel.

Ouf, se dit-il en faisant couler le premier café de la journée, ce n’était qu’un cauchemar !

 

Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *