Pensées vagabondes… 16. Un oiseau chante

Un oiseau chante, on ne sait pas pourquoi.

On interrogea le Philosophe, qui eut une longue explication, dont on attend toujours l’antithèse pour entrevoir la fin.

On interrogea le Démagogue, qui accusa le gouverneur de museler les oiseaux, qui pourtant chantaient à tue-tête.

On interrogea le Gouverneur, qui pour des raisons de sûreté publique, d’ordre et de clef de sol, ne put révéler pourquoi tant d’oiseaux manifestaient.

Un enfant, enfin, donna la solution :
L’oiseau, il chante parce que c’est même pas vrai qu’il ne va pas chanter.
Mon coeur, puisses-tu à jamais, chanter comme un oiseau !…
Ou comme un enfant.

 

Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *