Pensées vagabondes… 23. Le cochon

Des avantages de la pureté…

Un porc se lamentait car, dans tout le royaume, tous le regardaient avec mépris, comme animal impur. Dans la ferme, boeufs, chèvres, brebis, oies, colombes et jusqu’aux poissons de la mare se moquaient de lui, lui faisaient remarquer chaque jour son impureté et insistaient
sur le fait que, dans tout le monde connu, l’insulte suprême était : « Tu n’es qu’un porc. »

Et le porc sanglotait tous les soirs dans sa bauge. Seul le crocodile, animal impur lui aussi, avait plus de larmes que lui. Et le porc ne comprenait pas pourquoi nul ne faisait de remarque désobligeante au crocodile…

Un jour, le roi décréta une grande fête. Le grand prêtre envoya ses serviteurs par tout le royaume pour sélectionner et choisir les animaux pour la fête en l’honneur du roi, afin que tous les sacrifices soient purs et sans défaut.

Et tous les animaux de la ferme, bœufs, chèvres, brebis, oies, colombes et jusqu’aux poissons de la mare se mirent à envier les borgnes, les aveugles, les sourds, les boiteux, les estropiés, les paralytiques et les cochons.

 

Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *