Pensées vagabondes… 47. Mon pire ennemi

Devrais-je vous présenter ce soir mon pire ennemi ?

Un homme entra dans le temple le cœur lourd.

Car depuis sa plus tendre enfance, il luttait de toutes ses forces contre ses ennemis, il leur voulait du mal et leur faisait tout le mal qu’il pouvait. Par tant d’efforts, il s’était acquis l’inimitié de toute la ville et tous le maudissaient.

Il était allé voir le Prêtre, qui lui avait donné la liste de tous les sacrifices à faire à la nouvelle lune, et il s’était acquitté des sacrifices, auxquels il avait ajouté des aumônes. Et tous le maudissaient encore…

Il était allé voir le Prophète qui, sitôt qu’il fut entré chez lui, lui parla de réconciliation et de pardon. Mais l’homme ne savait que faire du prêche du Prophète.

Debout au fond du Temple, il sut qu’il ne pourrait retrouver la paix qu’avec l’aide de Dieu. Et il resta trois jours dans Temple à prier (un peu), à rêver (beaucoup) et à attendre (longtemps). Une pensée prit forme dans son cœur et il pria une simple phrase qui lui coûta beaucoup de larmes : « Seigneur, veuilles bénir, par toute la terre, mon pire ennemi. »

Et en sortant du Temple, il apprit que ses navires étaient revenus de Tharsis chargés d’or, que ses champs avaient été guéris de ce mal mystérieux qui anéantissait les récoltes et que sa femme avait enfanté un fils.

 

Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *